ar- Notre organisation "We Can" , a exprimé sa profonde inquiétude et préoccupation face aux décisions radicales affectant le dossier d'asile.

06/09/2018


Notre organisation "We Can" , a exprimé sa profonde inquiétude et préoccupation face aux décisions radicales affectant le dossier d'asile. Nous informons également les fonctionnaires de l'Union européenne que nous suivons:


Tout d'abord et attentivement l'arrêté royal du samedi 11 août 2018, qui entame la détention des enfants dans les centres fermés.


Deuxièmement, les déclarations politique imprécises du ministre chargé de l'immigration et de l'asile, "Theo Frankn", visant à fermer la porte de l'asile avec l'expulsion des réfugiés vers leur pays.


C'est ce que nous considérons étant une organisations pour la défense des droits des réfugiés cette dernière declaration contre la législation et aux conventions internationales.